riders alliance

Nous travaillons avec des professionnels qui utilisent leur voix pour attirer l’attention sur les thèmes de protection de l’environnement et du climat. Nos ambassadeurs suivent notre vision, ils partagent nos valeurs et nos objectifs.

 
  Simon Charrière   Skieur et artiste suisse, Simon aime parcourir le monde à la recherche de nouvelles montagnes et de nouvelles inspirations. Plusieurs voyages au Japon, en Norvège, en Géorgie en Amérique du sud pour le ski et plusieurs expositions d'art en Europe. Sensible à la cause environnementale depuis toujours, il soutient POW avec enthousiasme.   Website   Instagram    

Simon Charrière

Skieur et artiste suisse, Simon aime parcourir le monde à la recherche de nouvelles montagnes et de nouvelles inspirations. Plusieurs voyages au Japon, en Norvège, en Géorgie en Amérique du sud pour le ski et plusieurs expositions d'art en Europe. Sensible à la cause environnementale depuis toujours, il soutient POW avec enthousiasme.

Website
Instagram

 

  Elena Koenz   Elena est montée sur un snowboard pour la première fois à l’âge de 12 ans. En 2012, elle termine ses études d’arts à l’école d’art et du design F+F à Zurich. Elle faisait partie de l’équipe suisse aux jeux olympiques d’hiver à Sotchi en 2014. Au championnat du monde de snowboard en 2015, elle a gagné la médaille d’or au Big Air et a été élue sportive grisonne de l’année. Engagée activement, Elena cherche au mieux à minimiser l’impact de ses voyages et à se comporter de manière responsable dans sa vie quotidienne.   Website   Instagram

Elena Koenz

Elena est montée sur un snowboard pour la première fois à l’âge de 12 ans. En 2012, elle termine ses études d’arts à l’école d’art et du design F+F à Zurich. Elle faisait partie de l’équipe suisse aux jeux olympiques d’hiver à Sotchi en 2014. Au championnat du monde de snowboard en 2015, elle a gagné la médaille d’or au Big Air et a été élue sportive grisonne de l’année. Engagée activement, Elena cherche au mieux à minimiser l’impact de ses voyages et à se comporter de manière responsable dans sa vie quotidienne.

Website
Instagram

  Mathieu Schaer   Selon moi, «être de son temps», c’est prendre conscience et relever les défis que rencontrent l’humanité en vue d’un avenir meilleur. A l’heure actuelle, l’un des plus gros défis est sans doute la question du changement climatique. Ce défi nous concerne donc tous, tout en particulier nous les amateurs de sports d’hiver. Ma contribution commence d’abord par un travail sur moi-même, en essayant de me comporter de manière plus éco-responsable et de réduire mon impact environnemental en tant que snowboarder professionnel et citoyen en général.    Instagram

Mathieu Schaer

Selon moi, «être de son temps», c’est prendre conscience et relever les défis que rencontrent l’humanité en vue d’un avenir meilleur. A l’heure actuelle, l’un des plus gros défis est sans doute la question du changement climatique. Ce défi nous concerne donc tous, tout en particulier nous les amateurs de sports d’hiver. Ma contribution commence d’abord par un travail sur moi-même, en essayant de me comporter de manière plus éco-responsable et de réduire mon impact environnemental en tant que snowboarder professionnel et citoyen en général. 

Instagram

 
  Nicholas Wolken     
  
 
  
    
  
 Normal 
 0 
 
 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-US 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Table Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:12.0pt;
	font-family:Cambria;
	mso-ascii-font-family:Cambria;
	mso-ascii-theme-font:minor-latin;
	mso-hansi-font-family:Cambria;
	mso-hansi-theme-font:minor-latin;}
 
    Il y a 4 ans, Nicholas a co-lancé la marque de snowboard Koruashapes et il y travaille comme ambassadeur et développeur de produits. Depuis deux ans, il est également ambassadeur pour Patagonia. De plus, Nicholas travaillait comme psychothérapeute à Davos. Il s’engage pour POW car, en tant que snowboarder depuis 25 ans, il voit de ses propres yeux comment les glaciers fondent et la quantité de neige diminue. Une relation saine avec la nature et un comportement très respectueux vis-à-vis de l’environnement, c’est le crédo de Nicholas.   Website   Instagram

Nicholas Wolken

Il y a 4 ans, Nicholas a co-lancé la marque de snowboard Koruashapes et il y travaille comme ambassadeur et développeur de produits. Depuis deux ans, il est également ambassadeur pour Patagonia. De plus, Nicholas travaillait comme psychothérapeute à Davos. Il s’engage pour POW car, en tant que snowboarder depuis 25 ans, il voit de ses propres yeux comment les glaciers fondent et la quantité de neige diminue. Une relation saine avec la nature et un comportement très respectueux vis-à-vis de l’environnement, c’est le crédo de Nicholas.

Website
Instagram

  Johan Jonsson   En 2002, Johan a passé une semaine à Engelberg et depuis, il passe tous ces hivers là bas. Après avoir passé du temps avec la plupart des skieurs professionnels à poursuivre la neige, il passe désormais moins de temps dans les avions et plus de temps sur ses skis. Cette attitude lui a fait perdre sa carte de statut gold chez Star Alliance mais il en a conclu qu’il a eu bien plus de journées de poudreuse et qu’il a pu réduire drastiquement son impact environnemental. Johan est aussi ambassadeur à POW Suède.   Website   Instagram

Johan Jonsson

En 2002, Johan a passé une semaine à Engelberg et depuis, il passe tous ces hivers là bas. Après avoir passé du temps avec la plupart des skieurs professionnels à poursuivre la neige, il passe désormais moins de temps dans les avions et plus de temps sur ses skis. Cette attitude lui a fait perdre sa carte de statut gold chez Star Alliance mais il en a conclu qu’il a eu bien plus de journées de poudreuse et qu’il a pu réduire drastiquement son impact environnemental. Johan est aussi ambassadeur à POW Suède.

Website
Instagram

  Jogy Schindler   Jogy a grandi dans la région Nordstaulage des Préalpes bavaroises, où son amour pour la neige et les rochers est né. Après ses études de physique à Innsbruck, il s’est installé à Berne où il vit depuis 2013 et où il a fait sa thèse en recherche climatique sur le forage dans les Andes et les Alpes. En parallèle, il a terminé sa formation de guide de montagne en 2014 et travaille depuis comme tel. Pour Jogy, la préservation du monde montagnard est une priorité, ainsi à côté des connaissances théoriques sur le changement climatique, il place aussi le comportement qui se pratique dans les montagnes.   Website

Jogy Schindler

Jogy a grandi dans la région Nordstaulage des Préalpes bavaroises, où son amour pour la neige et les rochers est né. Après ses études de physique à Innsbruck, il s’est installé à Berne où il vit depuis 2013 et où il a fait sa thèse en recherche climatique sur le forage dans les Andes et les Alpes. En parallèle, il a terminé sa formation de guide de montagne en 2014 et travaille depuis comme tel. Pour Jogy, la préservation du monde montagnard est une priorité, ainsi à côté des connaissances théoriques sur le changement climatique, il place aussi le comportement qui se pratique dans les montagnes.

Website

 
  Pascal Egli     
  
   
  
    
  
   Normal 
   0 
   
   
   
   
   false 
   false 
   false 
   
   FR-CH 
   JA 
   X-NONE 
   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
   
   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
  
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Table Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin-top:0cm;
	mso-para-margin-right:0cm;
	mso-para-margin-bottom:8.0pt;
	mso-para-margin-left:0cm;
	line-height:107%;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:11.0pt;
	font-family:Calibri;
	mso-ascii-font-family:Calibri;
	mso-ascii-theme-font:minor-latin;
	mso-hansi-font-family:Calibri;
	mso-hansi-theme-font:minor-latin;
	mso-ansi-language:FR-CH;}
 
  Chaque être qui aime la nature et les montagnes devrait en assumer la responsabilité d’un mode de vie durable dans sa vie quotidienne. Pascal est doctorant en glaciologie et mesure la perte des glaciers. En tant que trail-runner, il monte souvent sur le podium auprès des nombreux coureurs de niveau international et en 2017 il a gagné la médaille d’argent au championnat du monde longue-distance. Il fait aussi des randonnées à ski, de l’escalade et de l’alpinisme sur différents continents, qui le confrontent à des débats de conscience.   Instagram   Website

Pascal Egli

Chaque être qui aime la nature et les montagnes devrait en assumer la responsabilité d’un mode de vie durable dans sa vie quotidienne. Pascal est doctorant en glaciologie et mesure la perte des glaciers. En tant que trail-runner, il monte souvent sur le podium auprès des nombreux coureurs de niveau international et en 2017 il a gagné la médaille d’argent au championnat du monde longue-distance. Il fait aussi des randonnées à ski, de l’escalade et de l’alpinisme sur différents continents, qui le confrontent à des débats de conscience.

Instagram
Website

  Sarah Hoefflin   
  
   
  
    
  
   Normal 
   0 
   
   
   
   
   false 
   false 
   false 
   
   EN-US 
   JA 
   X-NONE 
   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
   
   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
  
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Table Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:12.0pt;
	font-family:Cambria;
	mso-ascii-font-family:Cambria;
	mso-ascii-theme-font:minor-latin;
	mso-hansi-font-family:Cambria;
	mso-hansi-theme-font:minor-latin;}
 
    Née à Genève, Sarah a déménagé en Angleterre à l’âge de 12 ans et en 2014, elle a terminé ses études en neurosciences à l’université de Cardiff. Au printemps 2015, elle a été repérée par le coach de l’équipe suisse de Freeski qu’elle a alors rejoint. En 2018, elle a gagné les X Games d'Aspen ainsi qu'une medaille d'or aux Juex Olympiques. Sarah fait de la préservation de l’environnement une priorité même si ce n’est pas toujours facile à la concilier avec son travail. Elle aime les activités à faible empreinte carbone en particulier l’escalade, les randonnées à ski et la voile.   Instagram

Sarah Hoefflin

Née à Genève, Sarah a déménagé en Angleterre à l’âge de 12 ans et en 2014, elle a terminé ses études en neurosciences à l’université de Cardiff. Au printemps 2015, elle a été repérée par le coach de l’équipe suisse de Freeski qu’elle a alors rejoint. En 2018, elle a gagné les X Games d'Aspen ainsi qu'une medaille d'or aux Juex Olympiques. Sarah fait de la préservation de l’environnement une priorité même si ce n’est pas toujours facile à la concilier avec son travail. Elle aime les activités à faible empreinte carbone en particulier l’escalade, les randonnées à ski et la voile.

Instagram

  Nicolas Hojac   En tant qu’alpiniste, Nicolas est une rareté dans la Riders Alliance. Que ce soit sur la roche, la glace ou la neige, il est actif sur chaque terrain et en chaque saison. Outre son activité professionnelle d’alpiniste, il étudie la mécanique à la Haute école spécialisée à Berne. Âgé de 25 ans, il vit dans la région bernoise où il a grandi. À côté de l’alpinisme, il aime également explorer la montagne en parapente. Par sa pratique de l’alpinisme et l’escalade sur glace, Nicolas a pu constater les conséquences du changement climatique. La valorisation des montagnes lui tient à cœur et il s’engage à cette fin.   Instagram   Website

Nicolas Hojac

En tant qu’alpiniste, Nicolas est une rareté dans la Riders Alliance. Que ce soit sur la roche, la glace ou la neige, il est actif sur chaque terrain et en chaque saison. Outre son activité professionnelle d’alpiniste, il étudie la mécanique à la Haute école spécialisée à Berne. Âgé de 25 ans, il vit dans la région bernoise où il a grandi. À côté de l’alpinisme, il aime également explorer la montagne en parapente. Par sa pratique de l’alpinisme et l’escalade sur glace, Nicolas a pu constater les conséquences du changement climatique. La valorisation des montagnes lui tient à cœur et il s’engage à cette fin.

Instagram
Website

 
  Caroline Ware George   Caroline a grandi au cœur des Alpes avec un attachement fort à la nature. Elle a passé les 20 dernières années principalement en montagne pour elle-même ou avec ses clients. Elle a ainsi pu observer le recul exponentiel des glaciers ainsi que l’asséchement des glaciers en altitude et la fonte du permafrost ne permettant plus l’ascension de voies dites classiques. Caroline veut transmettre ce qu’elle a pu apprendre au travers de ses voyages et de son travail et sensibiliser les gens, dans l’espoir que les générations à venir auront les valeurs nécessaires pour initier un changement.   Instagram

Caroline Ware George

Caroline a grandi au cœur des Alpes avec un attachement fort à la nature. Elle a passé les 20 dernières années principalement en montagne pour elle-même ou avec ses clients. Elle a ainsi pu observer le recul exponentiel des glaciers ainsi que l’asséchement des glaciers en altitude et la fonte du permafrost ne permettant plus l’ascension de voies dites classiques. Caroline veut transmettre ce qu’elle a pu apprendre au travers de ses voyages et de son travail et sensibiliser les gens, dans l’espoir que les générations à venir auront les valeurs nécessaires pour initier un changement.

Instagram