Portrait

Protect Our Winters Suisse est une organisation à but non lucratif qui s’enracine dans le sport de montagne. Ensemble, avec nos sportifs, nos membres et nos partenaires, nous nous engageons pour une politique étendue de préservation de l’environnement et du climat. 

 

CE À QUOI NOUS CROYONS

Notre société se situe dans une zone de tension entre la conscience d’un changement nécessaire pour préserver notre environnement et la réticence d’imposer des mesures contraignantes. Nous voulons apprendre à l’opinion publique suisse à s’engager pour un mode de vie durable et à adapter son comportement dans le cadre des sports de montagne et des loisirs. Voici en quoi nous mettons à disposition des informations et des aides à la décision, pour que chacun puisse minimiser ses impacts négatifs sur l’environnement pendant son temps libre. L’objectif de POW est de construire un large mouvement dans la lutte contre le changement climatique.

Protect Our Winters a été fondé en 2007 par le snowboarder étasunien Jeremy Jones, qui a vécu et vu de ses propres yeux les conséquences du changement climatique sur son sport favori. Les domaines skiables qui comptaient comme ses préférés pendant des années ont d’un seul coup plus de neige. C’est pour cela qu’il a décidé de créer une organisation qui s’engage dans la préservation du climat - portée par la communauté de la montagne elle-même.

Depuis le début POW met l’accent sur l’information, l’éducation et l’activation de la communauté. Ces trois piliers constituent le fondement de l’organisation. Entre temps, POW a évolué en un mouvement mondial avec des antennes en Norvège, en Finlande, en Suède, en France, en Autriche, en Allemagne, en Angleterre et en Suisse. Près de 80 athlètes professionnels et plus de 130 000 personnes soutiennent désormais notre travail.

Bien que nous ayons en Suisse une conscience relativement haute du thème de la durabilité, il y a encore beaucoup de potentiel d’amélioration. Nous voyons qu’il existe aussi dans la politique suisse des tendances au relâchement dans la législation de la protection du climat. Nous aimerions voir le domaine de l’économie davantage responsable. Dans le secteur du tourisme lui-même, l’hiver reste pourtant - malgré les efforts de diversification - la base des modèles commerciaux :  si l’hiver s’en va, il emportement une grande partie des revenus. Pour cette branche, il est dans l'intérêt même des activités entrepreneuriales de se tourner vers une base faible d’émissions CO2. La préservation du climat ne doit pas avoir d’influence négative sur la réussite des entreprises. Nous croyons dans les mécanismes du marché et nous travaillons sur des solutions qui mettent en harmonie l’écologie et l’économie.

Le plus important est que nous initions un changement pour une société respectueuse du climat car les amoureux de la montagne sont directement concernés par le changement climatique. Cependant nous avons une voix et nous devons l’utiliser haut et fort afin de rendre les causes et les conséquences du changement climatique visibles. Nous sommes convaincus que nous pouvons faire encore plus pour notre planète mais aussi pour notre sport - finalement nous sommes tou-te-s dépendant-e-s de la nature pour pouvoir vivre notre passion dans les montagnes.